​L'électro-affinage du cuivre et le traitement des boues anodiques

Qu'il soit tout juste extrait ou qu'il provienne de produits recyclés, le cuivre reçu à l'affinerie CCR est d'une pureté d'environ 99 %. Le processus d'affinage auquel il sera soumis lui permettra d'atteindre un niveau de pureté de 99,99 %, et d'en extraire différents métaux précieux qui y sont mélangés à l'état brut, comme de l'or, de l'argent, du platine ou du sélénium.

Le cuivre est reçu sous forme d'anodes, des plaques qui agiront comme des électrodes dans le processus d'affinage. Ces anodes sont placées dans un électrolyte, un bain composé d'éléments conducteurs qui dissout le cuivre et le sépare de ses impuretés qui tombent dans le fond du bassin. Par électrodéposition, le cuivre se dépose sur une cathode composant une nouvelle plaque à un niveau de pureté maximal. En raison de la nature du processus, une fraction des anodes non dissoutes est refondue (au four à anodes) pour reformer de nouvelles anodes.

Au cours du processus d'affinage, certaines des impuretés se dissolvent et se mélangent au bassin d'électrolyte qui est régulièrement épuré, afin de pouvoir continuer à produire une cathode haute en pureté. Les impuretés qui ne sont pas dissoutes dans l'électrolyte créent une boue anodique contenant les métaux précieux ainsi que d'autres éléments.

L'affinerie CCR dispose des équipements et de l'expertise pour traiter les boues anodiques, non seulement celles produites à l'interne, mais aussi celles d'autres entreprises moins bien équipées. Ainsi, les boues sont mises dans un convertisseur rotatif, afin de séparer les impuretés restantes et de produire des anodes dorées contenant principalement les métaux précieux.

Les anodes Doré sont alors traitées à l'affinerie d'argent. Des lingots d'argent de haute qualité (purs à plus de 99,99 %) sont produits. Comme pour le cuivre, une boue anodique est récupérée et acheminée vers l'affinerie d'or. Grâce à divers procédés hydro-métallurgiques, des lingots d'or de haute qualité (purs à plus de 99,99 %) ainsi qu'un concentré de platine/palladium sont produits et vendus sur le marché.

L'affinerie CCR est fière de sa capacité à transformer des anodes de cuivre en cathodes de haute qualité, tout comme celle à capturer et à convertir les impuretés diverses en produits finis. Cette maîtrise a exigé plusieurs années et s'est développée grâce à un système extrêmement complexe de procédés métallurgiques, qui continue de contribuer au succès et à la croissance de CCR.

Voir ci-dessous pour une représentation graphique simplifiée de nos procédés.