L'évaluation et la surveillance de la santé en milieu de travail comprennent :

  • des bilans de santé avant l'embauche, permettant d'établir un point de référence et d'évaluer la condition physique des employés en fonction des tâches professionnelles qu'ils auront à exécuter;
  • des examens médicaux réguliers, établis en fonction du niveau d'exposition aux risques des employés;
  • la communication des résultats des bilans de santé et des examens médicaux des employés, dans le respect du secret médical.

Les contrôles de santé et d'hygiène au travail visent à :

  • définir les risques reliés à la santé et à l'hygiène au travail, notamment ceux qui sont associés à l'ensemble des environnements et des activités professionnelles;
  • évaluer l'exposition des employés et des fournisseurs aux risques, en fonction de normes de contrôle reconnues internationalement;
  • éliminer, dans la mesure du possible, ou sinon minimiser l'exposition aux risques;
  • fournir aux employés des équipements de protection individuelle, là où les moyens de contrôle ne permettent pas de réduire efficacement les risques;
  • générer des améliorations continues dans le domaine de la santé et de l'hygiène au travail.

La mise en place d'un système de gestion des maladies et des accidents efficace implique de :

  • prendre en considération l'emplacement et la nature d'une opération, d'une exploitation ou d'un projet et sa capacité à dispenser des services médicaux et de secours efficaces;
  • prendre en considération les facteurs physiologiques, psychologiques et sociologiques des accidents ou des maladies;
  • s'assurer que les soins de santé sont bien administrés, sous la supervision de professionnels possédant les qualifications appropriées;
  • s'assurer que les systèmes et les procédés de réadaptation permettent des interventions rapides afin de favoriser un rétablissement optimal à la suite d'une maladie professionnelle ou d'un accident de travail, puis un retour rapide au travail;
  • prendre toutes les mesures raisonnablement possibles pour favoriser la réhabilitation et attribuer des tâches adaptées aux employés victimes d'un accident du travail,
  • conserver le poste de l'employé en arrêt pour maladie ou accident du travail pendant une durée raisonnable ou conformément aux lois en vigueur;
  • faire la promotion de la santé et du bien-être auprès des employés, par l'accès à de l'information et à des programmes médicaux pertinents.